Dans la vie, rien n’est plus important que de bien gérer son budget et c’est la même chose pour les paris sportifs.

Si vous voulez avoir une chance de gagner, il faut absolument être discipliné sinon vous irez rejoindre les rangs de ceux qui perdent. Vous devez avoir en permanence une vision d’ensemble des montants que vous avez joués et des montants que vous avez gagnés ou perdus.

Quand on vous posera la question « Alors tu gagnes aux paris sportifs, toi ? », vous devez être en mesure de répondre et non pas être évasif…parce que vous savez que vous perdez mais que vous avez trop d’orgueil pour l’avouer !

Et vous serez surtout en mesure de répondre à vous-même !

Pour une bonne gestion de sa bankroll (et donc avoir en permanence une possibilité de gérer les inévitables phases descendantes-perdantes), il y a des règles de base que vous devez absolument appliquer :

  • Ne jamais envoyer plus de 6% de votre bankroll totale
  • Ne jamais miser gros sur de petites cotes <1.2 (car le risque n’en vaut pas la chandelle)
  • Ne jamais surestimer l’équipe que vous supportez (voire si possible ne pas parier, NO BET)
  • Ne jamais rentrer avec son compte bien garni sur des paris en live !

Pour vous aider dans votre gestion, nous vous proposons gratuitement un des tableaux que nous utilisons tous les jours.

Vous pouvez le télécharger en cliquant sur ce lien. Le tableau est au format OpenOffice., qui est une suite bureautique gratuite et multiplateformes (Windows, Linux, Mac).

Tableau général

Vous n’avez ici rien à remplir hormis « Total Versements » qui correspond à l’argent que vous avez versé au total, à votre argent propre. Tous les champs en jaune sont remplissables, les autres sont automatiques.

La ligne « Bank roll totale » correspond à l’argent restant (votre argent propre + l’argent chez les books), elle se calcule automatiquement.

La ligne « Gains nets » correspond donc vraiment à l’argent gagné (ou perdu !).

La colonne « Potentiel plus » vous indique combien vous pourriez gagner si tous vos paris engagés (Tableau des paris simples) se réalisent et « Potentiel moins » vous indique à combien vous pourriez retomber si aucun des paris engagés ne se réalisait.

Tableau des bookmakers

Dans le tableau des bookmakers, vous tenez la comptabilité de l’argent qui est déposé chez eux.

La colonne « Bonus » permet de prendre en compte les bonus car souvent, ils ne sont pas retirables tout de suite, ça permet de situer les sommes à disposition et les sommes bloquées.

La colonne « conditions bonus » permet de prendre des notes sur les conditions d’un bonus (par ex. 200€ à des cotes supérieures à 1,5).

La colonne « montant bonus déjà joué » vous permet de comptabiliser votre progression dans la réalisation du bonus.

La colonne « dead line bonus » permet de noter la date où le bonus sera définitivement perdu.

Tableau des paris simples

A chaque fois que vous passez un pari, il faut soustraire bien sûr le montant joué chez le book dans le tableau des bookmakers. Vous pouvez ensuite noter dans ce tableau votre pari. Le gain potentiel se calcule tout seul et s’ajoute dans le tableau général (calcul du potentiel plus, potentiel moins, etc).

Tableaux progression horizontale

Ces cinq tableaux sont identiques. C’est le principe de la progression horizontale. J’utilise uniquement ce tableau depuis plusieurs mois mais il faut être très prudent sur le gain voulu au départ car ça part vite en montante. Pour info, mon gain voulu oscille entre 1€ et 5€ pour une bankroll de 500€.

Vous pouvez paramétrer combien vous voulez gagner dans la colonne « gain souhaité » et la machine vous dira le montant à parier en fonction de la cote que vous entrez. Si le pari est gagnant, bravo. Effacez et recommencez.

Si vous perdez, vous passez au palier numéro 2. On cherche à couvrir la perte du premier palier et à gagner de nouveau la somme souhaitée. Si le pari est gagnant, vous empochez le gain souhaité et récupérez la mise du premier palier.

Les paliers 3,4,5 et 6 n’essayent plus de gagner mais juste de récupérer la mise.

Pour limiter la montante, vous pouvez aussi inscrire « 1″ dans la cote du deuxième palier et passer directement au 3e. Ainsi vous commencez à récupérer votre mise dès le 2e palier.

Je vous recommande également d’utiliser ce tableau avec des cotes au moins supérieures @ 1.6. C’est vraiment un minimum.

Cette technique devrait bientôt faire l’objet d’un article afin de vous expliquer quels matchs choisir, à quelles cotes, etc.

…sauf si ça n’intéresse personne, bien entendu…

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *